Arrêtez de parler pour moi

Aujourd’hui on va parler tolérance, les cocos. Et pour cela, on va commencer par mettre les choses au clair : la tolérance, selon notre ami Larousse c’est « l’attitude de quelqu’un qui admet chez les autres des manières de penser et de vivre différentes des siennes propres ». La tolérance, ce n’est donc pas « obliger autrui à se conformer à l’idée que je me fais de lui » ; et donc, toi, jeune personne qui devrait davantage réfléchir avant d’ouvrir ta grande bouche, tu n’as donc aucunement le droit de dire « Le mouvement LGBT/féministe/anti-raciste dessert sa cause ». D’autant qu’en général, tu n’es pas absolument pas concerné. Amusant, n’est-ce pas ?

Un lobby ?

On va reprendre les bases. Toujours selon notre ami Larousse, « lobby » est un synonyme de « groupe de pression ». Alors, à moins que quiconque ne te force à devenir Noir, Jaune, Violet, Rose, gay, bi, femme… Eh bien le « lobby LGBT/féministe/anti-raciste » n’existe pas. Ouh là là, j’espère que tu n’es pas tombé de ta chaise mon pauvre chou. En revanche, si par « lobby LGBT » (on va prendre cet exemple) tu entends « on me force à tolérer l’existence des personnes LGBT », alors oui il existe. Et ça s’appelle l’égalité et la tolérance. Cette « propagande » comme tu dis, t’oblige effectivement à remettre en question ta haine irraisonnée d’autrui et à cesser de considérer les personnes qui ne te ressemblent pas comme des erreurs ou des anomalies.

Le plus amusant avec toi, c’est que tu as toujours les mêmes objections : « Oui mais du coup tu dois tolérer mon opinion ! » (celle-là c’est ma préférée). Oui, évidemment, tolérer ton opinion intolérante. Ne t’a-t-on jamais expliqué que l’intolérance et la haine ne sont pas des opinions ? Elles ne sont jamais fondées, alors qu’une opinion se le doit. Retiens bien ça.

« Les minorités devraient… »

Non. Tais-toi.

Une minorité ne « doit » pas faire quelque chose pour ne plus être harcelée, persécutée, insultée ou mise à l’écart. Elle n’a pas à se taire, elle n’a pas à se faire plus discrète, elle n’a pas à baisser la tête pour te maintenir dans ta petite bulle étriquée d’esprit.

Les musulmanes n’ont pas à retirer leur voile, les femmes n’ont pas à bannir les jupes lorsqu’elles sortent, les homosexuels n’ont pas à faire semblant d’être ami avec leur moitié. C’est ce qui s’appelle du victim blaming (« blâmer la victime », voir l’excellent article de Dans Mon Tiroir) : c’est plus simple, plus confortable de remettre la victime en question plutôt que de se remettre soi-même en question ; c’est plus simple de se dire que ce sont des événements marginaux, qui ne nous touchent pas. Alors que ce n’est pas le cas. Il faut s’assurer que notre opinion est fondée en raison, qu’elle ne nous maintient pas simplement dans un confort de pensée trop facile. Si j’invoque la laïcité à tout bout de champ, n’est-ce pas plutôt pour me cacher de mon incapacité à tolérer une autre culture que la mienne dans mon pays ? D’autant que la laïcité à proprement parler n’interdit par les signes religieux dans l’espace public, sic le site du gouvernement : « la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public ». Et jusqu’ici, un hijab n’a jamais provoqué de tremblement de terre ; s’il perturbe l’ordre public selon toi, c’est parce qu’il te dérange, pas parce qu’il trouble l’ordre public à lui tout seul (ce n’est qu’un bout de tissu !). Le même raisonnement est à transposer pour les couples homosexuels ou une jupe dite « trop courte » : ce n’est pas leur existence en elle-même qui crée le problème, c’est ta réaction.

Donc « les minorités doivent faire » : rien du tout. C’est ton comportement le problème, alors arrête de parler pour moi. Moi, personnellement, je me porte très bien et je n’ai pas de difficulté à exprimer mes opinions : s’il te plaît, ne dis plus « je pense que les mouvements LGBT desservent la cause des gays » quand tu n’es pas gay, quand tu n’es pas concerné. Parce que la vérité, ce n’est pas que les mouvements de soutien aux minorités desservent quelque cause que ce soit, c’est que ces mouvements participent à l’acceptation et à la diffusion de quelque chose de différent de toi. Et ça, tu ne le supportes pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s