La Passe-Miroir : énorme coup de cœur !

Nom de l’oeuvre : La Passe-Miroir, Les Fiancés de l’hiver (Tome 1), Les Disparus du Clairdelune (Tome 2), La Mémoire de Babel (Tome 3)

Auteur : Christelle Dabos

Date de parution : 2013 ; 2015 ; 2017

Édition : Gallimard (Jeunesse)

Nombre de pages : 567 pages ; 550 pages ; 496 pages

Nombre de tomes disponibles : 3

Résumé : “Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.”

Prix : 18,00 €


De quoi ça parle ?

Une fois de plus, je vais vous parler d’une saga entière et non d’un seul tome ; je n’y peux rien, je l’ai dévorée ! Vous pouvez donc vous attendre à une chronique élogieuse. Ça changera de la dernière, tiens.

Cette série de livres nous raconte l’histoire d’Ophélie, une petite Animiste vivant sur l’arche d’Anima. Elle est également liseuse, c’est-à-dire qu’elle peut remonter le passé des objets qu’elle touche à travers toutes les autres personnes qui l’ont eu en mains. C’est autour de cette capacité pour le moins intéressante que tourne l’intrigue du premier tome ; les deux autres tomes y sont plus ou moins liés, mais il y a évidemment des évolutions intéressantes.

Cette pauvre petite, dont l’âge n’est jamais clairement établi, se voit fiancer par la force à un individu sinistre et peu avenant du nom charmant de Thorn. Il se trouve que ce dernier appartient (plus ou moins) au clan des Dragons établi à la Citacielle, capitale du Pôle où elle va se retrouver aux prises avec des complots invraisemblables et des personnalités relativement effrayantes. La situation du personnage principal est peu enviable : elle est catapultée dans un monde d’ogres, elle qui n’a jamais rien connu que sa paisible vie sur Anima, entourée de sa marraine (qui fait office de chaperon) et d’un fiancé qui recherche le moins possible sa compagnie.

Mon avis

La Passe-Miroir est une saga que je qualifierai de résolument atypique.

Son univers, ses personnages, son intrigue, tout est surprenant. Ce que j’entends par là, c’est que tous ces éléments ont le pouvoir de vous prendre de court à un moment où un autre : et c’est ce qui fait à mon sens la force de ces livres.

Je ne pouvais pas ne pas vous en parler. Cela fait très longtemps que je n’avais pas eu un coup de cœur pareil pour une saga et ses personnages. J’ai immédiatement été prise par la narration et l’écriture de Christelle Dabos, qui a ce petit truc désuet qui sublime l’ambiance et la perception de l’histoire ; on a vraiment l’impression de tout voir par le prisme d’Ophélie. L’autrice réussit ce tour de force de nous faire comprendre et aimer tour à tour les différents personnages, qu’on les ai détestés ou pas à un moment. En fait, on adore les détester. Ils ont tous une personnalité propre (ce qui est suffisamment rare pour le souligner) et réellement intrigante ; le personnage de Thorn notamment, qui est à mon sens l’un des plus réussis, est exceptionnel. On a envie de le voir évoluer autant que de le voir patauger : c’est typiquement ce genre de personnage qui paraît insupportable au premier abord mais qui devient irrésistible à mesure qu’il se découvre au fil de l’histoire. Et pourtant on éprouve une véritable tendresse pour lui et ce, même lorsqu’il fait de grosses bourdes. C’est un personnage très humain. Les personnages, dans leur ensemble, semblent vivants. Dabos se tient très loin de tout manichéisme et de tout stéréotype, et c’est extrêmement rafraîchissant. Que ce soit Archibald, Bérénilde, Renard, Gaëlle, Roseline, Farouk, Thorn ou Ophélie, on finit par les aimer. Aucun d’eux n’est un personnage secondaire mou, sans profondeur, avec pour unique fonction de faire avancer l’intrigue (ce qui est malheureusement le cas dans une majorité d’œuvres).

On a à la fois l’envie de tourner la page pour en savoir davantage sur eux, et en même temps la frustration de voir que le nombre de pages à lire diminue drastiquement. Par ailleurs, Christelle Dabos a un talent tout particulier pour faire souffrir son lecteur : alors qu’elle met soigneusement en place l’intrigue et le décor, tout se précipite vers le milieu du livre et tout s’enchaîne si rapidement qu’on ne peut pas décrocher sans avoir besoin de savoir. De la même façon que ses personnages nous agacent puis nous ravissent tour à tour, l’intrigue est comparable à des montagnes russes. Il y a beaucoup d’indices disséminés dans chaque tome, mais à chaque fois que l’on pense avoir trouvé la raison ou le coupable, on tombe de sa chaise lors de la véritable révélation. Et pourtant, on se dit bêtement que c’était évident.

L’un des nombreux atouts de cette saga est dans l’écriture et l’ambiance : à aucun moment nous ne savons l’âge exact des protagonistes. On les imagine vaguement avoir la vingtaine, tout en comprenant que Thorn est plus âgé. Ce flou permet notamment à Dabos d’aborder des sujets plus sérieux et plus adultes avec une certaine justesse, sans se soucier de vulgariser ou d’enrober joliment. Ce n’est pas une saga pour enfants, pour jeunes ou pour adolescents. C’est une saga pour jeunes adultes et pour adultes : le lecteur n’est pas pris pour un idiot, c’est à lui de faire son cheminement, et c’est grandement appréciable.

Petit bonus : les illustrations de Laurent Gapaillard (qui s’occupe notamment de la couverture) sont superbes.

À tous les amateurs de saga fantastique et de fantasy, je vous conseille vivement cette lecture. Christelle Dabos mérite son prix. (Bon, après, ne venez pas vous plaindre si vous vous ruinez à cause de ça.)

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Passe-Miroir : énorme coup de cœur ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s